skip to Main Content
Tout Savoir Sur La Fleur D’or : Le Chrysanthème

Les chrysanthèmes, étymologiquement fleur d’or, sont aussi appelés la marguerite d’automne. Il s’agit de la plante la plus répandue au jardin, en pot comme en jardinière. On la retrouve aussi bien dans les massifs, les talus ou en fleurs coupées.

Originaire d’Asie, sa signification a longtemps été mal perçue en France, contrairement à l’Asie où elle symbolise le bonheur et l’éternité. Sa floraison abondante peut atteindre jusqu’à 50 fleurs aux couleurs intenses et variées en forme de pompons. Sa rusticité et sa floraison tardive, de juin jusqu’aux gelées, lui valent un succès à travers le monde comme au Japon où elle est l’emblème de la famille impériale. Découvrons ici son histoire et comment l’entretenir !

Les caractéristiques de la fleur d’or

Le chrysanthème est une fleur annuelle ou vivace selon son espèce. Il s’agit d’une plante d’ornement dont les couleurs peuvent être blanches, jaunes, roses, orange, rouge, pourpre et vert avec des feuilles dentées, caduques et persistantes. Leur hauteur va de 40 cm à 1,50 mètre de haut. Elle nécessite une exposition ensoleillée. Le chrysanthème est un incontournable des bouquets toutes saisons.

Histoire d’une fleur d’or et d’automne

Venu d’Asie, son nom signifie “fleur d’or”. Elle est apparue en Chine il y a 2000 ans. En France, sa mauvaise réputation fut scellée à cause d’une demande du Président Raymond Poincarré de fleurir les monuments aux morts le 11 novembre 1919. Or, à cette époque de l’année, les chrysanthèmes étaient les seules à posséder une floraison exceptionnellement abondante. Dès lors, elles sont devenues des “fleurs de cimetières”. En revanche, au Japon, elles sont mises à l’honneur et illustrées sur des objets, à travers tout le pays. Symbole d’éternité, elles sont le symbole de la famille impériale.

Signification des chrysanthèmes

Souvent associées à la Toussaint et à des fleurs de cimetières, ces fleurs ont des symboles pourtant bien différents dans la plupart des pays. Cette réputation est due à sa rusticité et à sa floraison tardive, c’est pourquoi elle est choisie à la Toussaint pour orner les pierres tombales. Sa signification varie en fonction des pays. Aux USA et en Australie, elle signifie la joie. De sorte que même pour la fête des Mères, les enfants l’offrent en cadeau. En Chine, les chrysanthèmes sont le symbole de longévité. Les Chinois lui reconnaissent même des vertus thérapeutiques contre le cancer et ils l’utilisent en infusion.

Les fleurs ont leur langage, mais il y a aussi une signification différente en fonction de leur couleur. La couleur jaune est symbole d’affection, de soutien et de remerciement. Le blanc est celui de l’amour pur. Quant au rose, il représente le sentiment amoureux et le rouge, l’amour passionnel.

Les conseils personnalisés de votre fleuriste

Voici quelques conseils de bon usage afin de savoir où, quand et comment s’occuper de votre fleur préférée.

Choisir l’exposition et le mode de plantation de vos chrysanthèmes

De façon générale, les chrysanthèmes aiment les expositions ensoleillées. Leur rusticité leur permet de se maintenir jusqu’à -15 °C en intérieur ou avec quelques protections (paillis et voile). La variété vivace pousse partout et sous tous les climats, même maritimes. Elles peuvent être ressemées d’une année sur l’autre. Les annuelles ont une courte vie et doivent être replantées chaque année.

Trouver l’emplacement idéal pour vos chrysanthèmes

Plantez vos chrysanthèmes de préférence en groupe ou de manière isolée, au printemps, de mars à mai ou à l’automne, de septembre à novembre hors période de gel. Elles sont du plus bel effet dans un massif, en plate-bande, en jardinière ou en fleurs coupées sous forme de bouquet.

À quelle saison installer vos chrysanthèmes ?

Les variétés de type vivaces se sèment du mois de mars au mois de mai en pépinière en pleine terre. Quant aux variétés annuelles, on les repique au printemps à une distance de 50 cm entre elles.

Plantation en pleine terre

Semez vos fleurs à la volée dans un terreau, hors période de gel, et recouvrez de terreau. Tassez et arrosez. Vous pouvez ajouter un apport de compost ou de fumier décomposé et du sable pour les terrains lourds. Éclaircissez tous les 30 à 50 cm entre les plants. Faites un bon lit de gravier, paillez pour garder la terre fraîche à l’été, et arrosez jusqu’à reprise. Les plus hautes variétés devront être tuteurées. Vous pouvez également faire de la multiplication par semis au printemps ou par bouturage en hiver. Pensez à les diviser après deux ou trois années pour qu’elles restent vigoureuses.

Plantation en pot ou jardinière

Plantez vos chrysanthèmes en pot ou en jardinière de 20 cm au moins de profondeur avec un terreau pour plantes fleuries, sur un lit de sable et de gravier. Il faudra les pincer régulièrement à partir de 15 cm pour avoir un port compact. Arrosez deux fois par semaine sans mouiller les tiges et les feuilles.

Plantation sous abri

Sous abri, vous pourrez les semer entre octobre et mars avec un terreau pour semis, tassez et arrosez. Mettez-les à la lumière entre 15° et 20 °C. Lorsqu’ils feront 5 cm, vous pouvez les mettre en godets. Pincez les extrémités lorsqu’ils font 20 cm afin de favoriser leur ramification. Pour pouvoir les installer en extérieur, il faudra attendre la fin mai.

Entretenir vos chrysanthèmes

Fréquence d’arrosage

Assez rustique, le chrysanthème ne nécessite pas d’arrosage intensif. La terre doit simplement rester mouillée. Aussi, assurez-vous qu’elle ne manque pas d’eau hors des périodes de pluie. Ôtez régulièrement les fleurs fanées, et évitez surtout de mouiller les tiges et les feuilles, ce qui favoriserait des maladies.

Amendements et fertilisation des sols

Pour aider à son enracinement, il faut un sol amendé et drainé directement en terre, en pot ou en jardinière. Un apport de compost aux pieds puis d’engrais au printemps et à l’automne permet son bon développement. Évitez de les mettre dans des sols trop acides, calcaires ou lourds.

Protégez vos plantes du froid

Une protection hivernale est nécessaire pour éviter le gel, notamment en procédant au paillage et en mettant un film d’hivernage. Les moins rustiques seront à rentrer en intérieur à l’hiver à partir de 8 °C minimum. Vous pouvez les entreposer dans une véranda ou dans une cave au frais et au sec, pour les ressortir en mai si la température le permet. Continuez un arrosage léger.

Comment et quand tailler vos chrysanthèmes ?

Au printemps, il suffit de les rabattre, c’est-à-dire diminuer leur taille en les coupant à 30 cm du sol. Supprimez régulièrement les fleurs fanées, et faites une taille à la fin de l’été pour nettoyer et permettre une belle floraison la saison suivante. Nettoyez vos outils entre chaque utilisation pour éviter de propager des maladies.

Maladies et parasites du chrysanthème

Les chrysanthèmes détestent avoir leurs tiges et feuilles mouillées. Parmi leurs maladies, on retrouve :

  • L’oïdium, qui provoque une pellicule blanchâtre sur les feuilles et les tiges due à l’humidité. Pour en venir à bout, pulvérisez un produit à base de soufre.
  • La rouille se caractérise par la formation de points orangés et de pustules qui détruisent la plante. Traitez-la avec de la bouillie bordelaise.
  • Les pucerons s’attaquent directement à la sève des plantes. On peut les éliminer en évitant les engrais trop azotés ou en mettant du marc de café comme répulsif.
Back To Top
Rechercher